languageHomecontacthelpsearchcanada
 
CE QUI M'INTÉRESSE... 
   Démarrage de mon entreprise
   L'expansion de mon entreprise
   Modernisation de mon entreprise
   Développer ma collectivité
   SECB
SECTEURS CLÉS D'ACTIVITÉ
DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL 
   Aperçu
   Information sur les programmes
   Formulaires
   Réussites
   Multimédia
DÉVELOPPEMENT DES COLLECTIVITÉS 
   Aperçu
   Information sur les programmes
   Formulaires
   Réussites
   Multimédia
GÉRANCE ENVIRONMENTALE 
   Aperçu
   Programme de fermature des emplacements - Mise à jour
   Gestion des eaux d’exhaure
   Réussites
   Multimédia
AMÉNAGEMENT IMMOBILIER 
   Aperçu
   Évaluation environnementale
   Réussites
   Listes de biens immobiliers
   Multimédia
COMMUNIQUÉS & AVIS AUX MÉDIAS 
   2014
   2013
   2012
   2011
   2010
   2009
PUBLICATIONS 
   Rapport annuel
   Sommaire de plans d’entreprise
   Examens spéciaux
RESPONSABILISATION 
   Accès à l'information et protection des renseignements personnels
   Demandes d'accès à l'information complétées
   Divulgation proactive
   Assemblée publique
   Rapport financier trimestriel
SECTEUR RÉSERVÉ AUX MEMBRES 
   Personnel
 

Contenu archivé
A compter du 19 juin 2014, les activités de la Société d’expansion du Cap-Breton ont été transférées à l’Agence de promotion économique du Canada atlantique et à Travaux publics et Services gouvernementaux Canada. Le contenu sur ce site Web a été archivé à des fins de référence, de recherche et de tenue de documents.
 
Ces pages Web archivées ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Pour plus de renseignements sur le matériel archivé, veuillez visiter Bibliothèque et Archives Canada.
 
Veuillez vous référer à l’agence/ministère approprié du gouvernement du Canada pour des informations actualisées :

SOUTIEN DU GOUVERNEMENT DU CANADA À L’ÉGARD DU REMÉDIEMENT DES ANCIENS SITES MINIERS AU CAP-BRETON

NEW VICTORIA (N.-É.) – Le 3 août 2012 – L’honorable Peter Kent, ministre de l’Environnement, a visité l’emplacement de la station de traitement des eaux d’exhaure de New Victoria, actuellement en construction sous l’égide du Gouvernement du Canada en vue de gérer l’évacuation des eaux d’exhaure, à partir des houillères désaffectées situées en dessous des villes de Sydney Mines et de New Waterford.

« Notre Gouvernement s’est engagé à respecter son obligation d’assainir les sites miniers de l’ancienne Société de développement du Cap-Breton », a déclaré l’honorable Peter Kent, ministre de l’Environnement, au nom de l’honorable Bernard Valcourt, ministre adjoint de la Défense et ministre d’État pour l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA) et pour la Francophonie. « La gestion des eaux d’exhaure est une composante clé du processus de remédiement; la construction de ces installations, au coût de 12,5 millions de dollars, est essentielle à la protection de l’environnement naturel. »

L’industrie houillère à l’Île du Cap-Breton, depuis ses débuts il y a presque 300 ans, a fait partie du développement de l’économie locale. Comme résultat de l’exploitation minière, il subsiste maintenant un vaste réseau de tunnels abandonnés, depuis Point Aconi jusqu’à Donkin, se prolongeant même sous les fonds marins au large du littoral du Cap-Breton.

Lorsque des opérations minières prennent fin dans des houillères, les galeries de mine se remplissent d’eaux souterraines. Tandis que cette eau entre en contact avec le front de taille, elle est exposée à des minéraux sulfurés (de la pyrite principalement) contenus dans le charbon restant. Une réaction chimique se produit avec la dissolution de la pyrite; des métaux (fer, manganèse,  aluminium) se libèrent, causant l’acidité qui abaisse le pH de l’eau d’exhaure. Lorsque l’eau atteint la surface, il se produit une autre réaction chimique qui rend les métaux visibles; l’eau prend alors une teinte cuivrée.

La station de traitement de New Victoria va servir à traiter, avant qu’elles n’atteignent la surface, les eaux d’exhaure de neuf (9) mines des bassins houillers de Sydney Mines et de New Waterford. Le traitement actif consiste en un processus mécanique et à l’application de chaux afin de retirer les métaux et d’atteindre un pH acceptable. Des modes passifs d’épuration visent ensuite à faire circuler l’eau déjà traitée dans un bassin de décantation et un marais aménagé, pour finalement l’évacuer, une fois assainie, dans la mer.

Il est prévu que la station de traitement de New Victoria, construite au coût de 12,5 millions de dollars, entrera en fonctionnement dès octobre 2012. Elle aura la capacité de traiter un millier de gallons d’eau d’exhaure à la minute. 

La Société d’expansion du Cap-Breton offre des programmes pour soutenir des mesures de développement économique; elle est chargée d’administrer les programmes de l’APECA à l’Île du Cap-Breton et dans la région de Mulgrave. La SECB est également responsable des obligations de remédiement environnemental et en matière de ressources humaines qui découlent de l’ancienne Société de développement du Cap-Breton.

-30-

POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS:

D.A. Landry
SECB, Communications
(902) 564-3617    

 
Canada Search Help Home French